top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurTristar SD

Plein feu sur le métier d’artificier, un métier d’art et de technique

Les feux d’artifice du 31 décembre vous ont laissé des étoiles plein les yeux avec leurs couleurs éclatantes et leurs effets renversants ? Découvrez avec Tristar SD le métier détonnant d’artificier aussi connu sous le nom de pyrotechnicien. Une profession du spectacle à couper le souffle qui allie savoir-faire rigoureux et créativité. 3, 2, 1, plongée dans les coulisses.




L’artificier, un magicien du ciel

L’artificier est un expert en explosifs pyrotechniques dont le but est de créer des feux d’artifice spectaculaires. Son travail consiste à fabriquer des bombes, fusées, chandelles romaines, et autres pièces pyrotechniques. Ce professionnel possède non seulement un sens artistique aigu pour créer des tableaux éphémères fascinants, mais aussi des connaissances techniques et scientifiques pointues pour manipuler en toute sécurité des produits explosifs. Il sélectionne ses produits, imagine les séquences du spectacle pyrotechnique et gère l’allumage des feux sur site. Un métier passionnant, féerique, mais à risque.


Artificier, un métier technique et artistique

La sécurité est non négociable dans le métier d’artificier. Cela implique une préparation minutieuse, le respect des distances de sécurité et de la législation, ainsi que la maîtrise des conditions météorologiques qui pourraient influencer le déroulement du spectacle. Les artificiers doivent également être en mesure de gérer les imprévus et d’agir rapidement en cas d’incident.

Au-delà des aspects techniques, l’artificier est un créateur qui imagine des chorégraphies pyrotechniques en rythme avec la musique, souvent pour des événements spéciaux comme la fête nationale du 21 juillet, les mariages ou les grands événements sportifs. Il choisit les couleurs, les formes et les séquences qui allumeront à coup sûr des étoiles dans les yeux des petits et des grands.



Une profession précaire ?

Les artificiers travaillent souvent comme indépendants avec des horaires irréguliers et des contrats qui s’enchainent. La renommée et la création de spectacles pyrotechniques originaux permettent d’accroitre les revenus et les propositions de travail. Il faut savoir se montrer particulièrement disponible pendant les périodes de forte demande en été ou lors des fêtes de fin d’année. Il est aussi possible de proposer ses services dans des parcs d’attractions pour plus de stabilité.


Comment devenir artificier en Belgique ?

Vous avez envie d’illuminer des mariages, des fêtes de fin d’année, des anniversaires, des carnavals ou encore des festivals avec des spectacles de feux d’artifice grandioses ? Malheureusement, il n’existe pas de formation officielle d’artificier en Belgique.

Pour exercer, vous devez néanmoins être en possession d’un certificat de qualification selon un arrêté royal du 3 mars 2010. Solution : se former en France, aux Pays-Bas ou dans un autre pays de l’Union européenne. Cette certification permet de tirer des artifices de divertissement de catégorie F3 et F4 et T1 et T2 (articles pyrotechniques pour le théâtre). La formation dure entre 2 et 5 jours. Le certificat à une durée de validité de 2 ou 5 ans selon le niveau. Il doit donc être renouvelé en prouvant notamment que vous tirez des feux d’artifice de spectacle de manière régulière.


Le métier d’artificier est un métier d’art et de technique qui nécessite amour du spectacle et rigueur sans faille. La prochaine fois que vous lèverez les yeux vers un ciel illuminé de gerbes colorées, pensez aux artificiers, ces artistes de l’ombre qui œuvrent pour faire briller les étoiles un peu plus fort le temps d’un soir. Vous êtes à la recherche d’un artificier réputé pour vos événements ? Contactez Tristar SD, spécialiste en feux d’artifice en Belgique, en France et au Luxembourg.

5 vues0 commentaire
bottom of page